Comment se déroule la procédure de sélection de la police ?

 

Pour toutes les fonctions policières, la police organise une chaîne de sélection objective et transparente selon la méthode de l’assessment center. Cela représente un véritable défi pour les candidats. Il comprend une série d’activités professionnelles qui couvrent l’ensemble des aptitudes et des caractéristiques figurant dans le profil de compétences.

Cela implique aussi que le candidat est tenu de réussir chaque épreuve pour pouvoir passer à la suivante.

 

Il importe de noter qu’il s’agit ici d’une pondération des compétences d’un candidat par rapport aux exigences de la fonction de policier. L’Assessment Center n’a pas été conçu pour évaluer les prestations des candidats dans leur fonction actuelle, mais pour prévoir quelles seront leurs prestations dans une fonction future.

Ces épreuves de sélection sont réparties sur quatre journées qui s’étendent sur une période de 3 à 6 mois suivant le dépôt de candidature.


La chaîne de sélection consiste en :

  • Jour 1 : L'épreuve cognitive et l'épreuve sportive
  • Jour 2 : L'épreuve de personnalité
  • Jour 3 : La commission de sélection
  • Jour 4 : L'épreuve médicale

 

Ces épreuves d'une demi-journée ont pour but d’évaluer les aptitudes suivantes :

  • La potentialité à suivre la formation

Elle se compose de tests psychotechniques évaluant la capacité à :

  1. raisonner de manière abstraite
  2. manier les informations
  3. raisonner avec chiffres

  • La connaissance de la langue

Ce test mesure les connaissances orthographiques et grammaticales, au moyen de la rédaction d’un compte-rendu reprenant les éléments essentiels d’une vidéo projetée préalablement aux candidats.

Cette épreuve a pour but d’évaluer la concordance entre le profil psychologique du candidat et les caractéristiques de personnalité nécessaires à l’exercice de la fonction d’inspecteur de police.

L’épreuve de sélection se compose de 4 volets :

  • Une interview structurée

Dans cette interview, le psychologue recherchera à cerner encore davantage le profil de personnalité du candidat et sa correspondance au profil de sélection exigé.

Il le fera sur base des réponses données dans les questionnaires et les éventuelles contradictions qui apparaîtraient dans ses réponses.

Le psychologue prêtera donc surtout attention aux inconséquences et aux données qui semblent étranges. Il peut alors décider de revenir à certaines questions afin de faire préciser la réponse ou de soumettre les contradictions apparues en juxtaposant certaines réponses.

Le psychologue examinera également d'une façon plus poussée avec le candidat, sa situation familiale et l'influence de celle-ci sur sa personnalité.

  • Un questionnaire de personnalité informatisé

Il se compose d’une série de questions à choix multiple dans lesquelles l’avis du candidat est demandé concernant un nombre de comportements et de points de vue.

A partir des réponses données, le psychologue qui procèdera à l’interview pourra se former une première image de la personnalité du candidat et de sa correspondance avec le profil requis.

  • Un questionnaire biographique

Il comporte un nombre de questions relatives à votre personne et votre passé. Vous pouvez comparer ce questionnaire à un CV, mais en plus détaillé.

Comment se déroule l'épreuve ?

Cette épreuve est un entretien devant un jury.

Au début de l'entretien, l'opportunité est donnée au candidat de se présenter. 

Ensuite sont posées des questions générales relatives à la police. Sur base des réponses du candidat, des questions complémentaires, quant au fonctionnement de la police, peuvent être posées. Cela a pour but de mesurer l'intérêt que le candidat porte à son éventuel futur employeur.

Pendant l'entretien, les quatre compétences essentielles du candidat pour la fonction de policier sont évaluées :

  1. Orientation-client
  2. Implication-Motivation
  3. Respect des normes-Intégrité
  4. Coping

La commission de sélection peut également être amenée à effectuer une mesure complémentaire des autres compétences, si cela s'avère nécessaire au vu des éléments du dossier de sélection du candidat. Les compétences essentielles sont évaluées sur base de la façon dont le candidat réagit aux situations qui lui sont soumises par la commission.

 L'entretien sera surtout mis à profit pour juger de la résistance au stress en évaluant la mesure dans laquelle le candidat parvient à continuer à répondre calmement et correctement à des questions parfois déroutantes.

 Certaines questions de la commission ont effectivement pour but de déstabiliser le candidat afin de provoquer une réaction.

 La commission de sélection prend également connaissance des résultats obtenus aux épreuves préalables et pourra ainsi s'entretenir avec le candidat en ce qui concerne les points pour lesquels il a mal ou moyennement presté.

 Le rapport de l'entretien structuré peut également donner lieu à des questions complémentaires sur la façon dont le candidat a répondu à certaines questions. Au besoin, une attention est également portée aux résultats de l'enquête approfondie des antécédents et du milieu du candidat.

 Après cette épreuve, un avis est émis. Cet avis est soumis et discuté en commission de délibération. La commission de délibération décide si le candidat est déclaré apte ou inapte pour l'ensemble de la chaîne de sélection.

Ajouter un commentaire